À quoi ressemble une collaboration efficace ?

Attitudes d’une équipe performante

 

Même si nous valorisons les idéaux de travail d’équipe et de connexion, il existe également la notion alternative de « personne robuste » ou de « prima donna», qui se démarque de la foule et réussit sans aide de personne.

Notre culture accorde souvent plus de valeur à une seule personne talentueuse qu’à une équipe soudée qui n’a pas de star.

On peut se demander ce qu’il y a de mieux : un joueur exceptionnel ou une équipe soudée d’interprètes moyens ?

 

 

Équipe efficace contre un performeur star

Imaginez le scénario suivant : Vous êtes une personne extrêmement riche qui a été admise à l’hôpital en raison d’un grave problème cardiaque. Vous avez besoin d'une opération qui vous sauve la vie et en raison de votre influence et de votre situation financière, vous avez la possibilité de faire venir un chirurgien de renommée mondiale pour vous opérer.

Dans ces conditions, nous préférerions tous l'intervention du chirurgien star, plutôt que l’équipe hospitalière en place, non ? Peut-être pas.

Les chercheurs Robert Huckman et Gary Pisano de la Harvard Business School ont mesuré les taux de réussite de plus de 200 chirurgiens cardiologues travaillant dans 43 hôpitaux différents. Après avoir analysé plus de 38 000 procédures, Huckman et Pisano ont constaté que les performances de chaque cardiologue s’amélioraient considérablement avec la pratique et l’expérience - mais uniquement dans les hôpitaux où ils effectuaient la plupart de leurs tâches. Lorsque les mêmes chirurgiens ont quitté leurs équipes habituelles pour travailler dans différents hôpitaux, leur taux de réussite est revenu à son niveau de référence.

Cette étude suggère que le travail au sein d'une équipe soudée de collègues aide à développer des routines interactives qui exploitent les talents uniques de chaque membre de l'équipe.

Les auteurs ont conclu que les performances des élites n'étaient pas aussi transférables qu'on le pensait auparavant et tenaient davantage à la « familiarité qu'un chirurgien développe avec les atouts d'une organisation donnée » - une belle façon de dire que leurs étoiles ne brillent qu'avec le soutien de leurs collègues (Huckman et Pisano, 2006).

La psychologie positive a toujours mis l'accent sur les avantages personnels des relations sociales et des liens avec les autres. Nous pouvons maintenant affirmer que la connectivité est également une bonne solution sur le plan commercial : elle peut potentiellement améliorer les performances organisationnelles aux plus hauts niveaux.

Le psychologue et professeur d’entreprise, Adam Grant, a bien résumé les conclusions ci-dessus :

"Donc, une fois que nous avons les bonnes personnes dans le bus, assurons-nous qu'elles passent un peu de temps à conduire ensemble."

 

La valeur du travail d'équipe

Du point de vue de l’évolution, il est facile de comprendre pourquoi les humains travaillent bien en équipe. Si nos ancêtres étaient incapables de s'entendre au sein d'un groupe, ils n’auraient probablement pas survécu très longtemps.

Cela se voit chez les espèces qui partagent des ancêtres communs avec les humains. Par exemple, vous ne verrez pas un singe mâle alpha marchant seul sans leurs suiveurs. Une fois dans une équipe, vous devenez plus fort.

Avoir un penchant pour le travail en équipe garantit que les membres de la société ne se concentrent pas sur eux-mêmes, mais s’assurent que des groupes entiers de personnes fonctionnent correctement.

Différent des autres points forts que vous pourriez cultiver par vous-même, le travail d’équipe est centré sur les autres.

 

Qu'est-ce qu'une équipe efficace ?

Nous savons donc que les équipes peuvent être très efficaces. Mais certaines structures d'équipe fonctionnent mieux que d'autres.

Travailler avec d’autres personnes ne signifie pas que vous travaillez en équipe. Le vrai travail d'équipe implique la collaboration, la communication et la reconnaissance d'un objectif commun.

Par conséquent, un groupe est plus qu'un simple rassemblement de personnes et tous les groupes ne sont pas des équipes. Les équipes constituent en fait un type de groupe très particulier dans la mesure où elles sont interdépendantes et centrées sur la structure et les activités.

L'une des définitions d'une équipe utilisée en psychologie est la suivante :

« Une équipe est un groupe de deux personnes ou plus qui cherchent de manière interdépendante à atteindre un objectif commun, souvent en résolvant des problèmes, afin de réaliser leurs propres objectifs et ceux de leur organisation. Au minimum, une équipe doit être une unité coopérative et, dans le meilleur des cas, une équipe est une unité collaborative. ”

 

 

La confiance, un ingrédient principal

Pour bâtir une équipe solide, la confiance est essentielle.

"La confiance est un état psychologique qui implique des attentes positives concernant les intentions, les attitudes et les comportements des autres envers soi-même dans des situations pouvant impliquer une certaine incertitude ou une certaine ambiguïté."

Dans le contexte des organisations, par exemple, nous pouvons examiner la confiance sous trois formes ou étapes différentes :

1. Confiance basée sur une estimation : peser le pour et le contre de la confiance ;

2. Confiance basée sur l’information : le comportement est influencé par nos expériences antérieures (positives et négatives) ;

3. Confiance basée sur l’identification : nous faisons plus facilement confiance aux personnes auxquelles nous nous identifions.

 

Nous savons également qu’un environnement peu confiant entraîne :

• Informations contradictoires ;

• Agendas cachés ;

• Attentes non satisfaites ;

• Un système avec un niveau de contrôle et de vigilance plus élevé.

 

Facilitateur

Le travail d'équipe nécessite également la capacité de facilitation. Le rédacteur économique Tom Wujec a constaté qu'en présentant aux groupes le « défi des guimauves », un simple exercice de consolidation d'équipe visant à inciter les gens à construire des tours avec des guimauves, des spaghettis séchés, du ruban-cache et de la ficelle, ils obtenaient de bien meilleurs résultats en incluant un rôle de facilitateur.

« Parce qu'ils ont des compétences particulières en facilitation, ils gèrent le processus. Ils comprennent le processus. Toute équipe qui gère et porte une attention particulière au travail améliore considérablement ses performances » (Wujec, 2010).

La plupart du temps, une équipe est simplement un groupe de personnes travaillant dans le même espace de bureau. Chaque personne a ses propres forces et compétences. Chacun peut réussir et faire de son mieux. Un tel groupe a besoin d’un facilitateur pour s’assurer que les compétences de chaque personne sont utilisées et qu’elles poursuivent le même objectif.

Andrew Carnegie a déjà déclaré :

« Le travail d'équipe est la capacité de travailler ensemble à une vision commune, la capacité de diriger les réalisations individuelles vers les objectifs organisationnels. C'est le carburant qui permet aux gens du commun d'obtenir des résultats peu communs."

 

Les sept composantes fondamentales de la psychologie du travail d'équipe.

 

Alors, que faut-il pour construire une équipe efficace ? Selon le modèle TESI (intelligence émotionnelle et sociale en équipe), sept compétences contribueront au fonctionnement efficace d'une équipe :

1. Identité de l'équipe

Un groupe avec une forte identité d'équipe démontre un sentiment d'appartenance, une volonté de travailler ensemble et la clarté concernant le rôle de chaque membre. Les groupes avec une forte identité d'équipe ont également un degré élevé de loyauté.

2. Motivation

Un niveau élevé de motivation correspond aux niveaux d'énergie et de responsabilité de l'équipe. Avoir une équipe motivée nécessite de connaître et de satisfaire ses désirs, de se fixer des objectifs ambitieux, de renforcer ses succès et d'être persévérant.

3. Conscience émotionnelle

La conscience émotionnelle d’une équipe englobe toute l’attention qu’elle porte pour noter, comprendre et respecter les sentiments des membres de l’équipe. La prise de conscience émotionnelle est un facteur essentiel de motivation, de productivité et de capacité de collaboration d’une équipe, ce qui la place au cœur du succès de chaque équipe.

4. Communication

Intuitivement, nous savons que la communication est un facteur essentiel pour un groupe de personnes travaillant ensemble. Elle fournit des informations en retour et des conseils sur la capacité d'écoute de chacun des membres de l'équipe, encourage la participation et aborde des sujets sensibles.

5. Tolérance au stress

Une équipe ayant une bonne tolérance au stress sait à quel point elle gère bien la charge de travail, les contraintes de temps et le besoin réel d’équilibre travail-vie personnelle.

6. Résolution de conflit

Évaluer la résolution d'un conflit par une équipe signifie examiner comment une équipe gère le désaccord et si elle est capable de faire face à l'adversité comme moyen d'améliorer son fonctionnement, plutôt que d'être bloquée dans le conflit. C’est essentiel pour la productivité et la créativité.

7. Humeur positive

Une équipe qui a une humeur positive repose sur des fondements d’encouragement, un sens de l’humour et une attente de réussite. L’atmosphère positive est un facteur majeur de la flexibilité et de la résilience d’une équipe, et c’est le cœur d’une attitude positive. Cela influence le dynamisme de l’attitude de l’équipe.

 

 

 

https://positivepsychologyprogram.com/psychology-teamwork/