La réunion avant et après COVID 19

COVID 19 – la réunionite se transforme en réunion utile 

Les réunions sont bien souvent vécues comme des fardeaux professionnels, des impératifs pour lesquels on est prêt à inventer toutes les bonnes raisons pour ne pas y participer. Encore en janvier, j’ai eu la chance d’interviewer Fred sur ce sujet et je partage sa réponse avec plaisir avec vous : 

 

 

Même s’il s’agit d’un sketch – l’humour est bon pour la santé – je pense que nous sommes tous d’accord, nous passons trop de temps dans des réunions avec parfois peu de résultats. Non ?! 

Depuis le confinement par contre, j’observe une toute autre qualité de réunions. Les réunions à distance nous font, pour la plupart sortir de de notre zone de confort et donc aussi de nos (mauvais) réflexes. 

Nous réfléchissons si une réunion est vraiment nécessaire, nous définissons la thématique, l’objectif et les points à aborder en amont. Nous démarrons et nous terminons notre réunion à l’heure (sauf si problèmes de connexion) et rédigeons un rapport. Nous invitons uniquement les participants concernés et ils viennent préparés. L’organisateur de la réunion  invite les uns et les autres à s’exprimer. On s’écoute, s’interrompt moins, reformule.  On se partage les tâches, fixe une date pour la prochaine réunion. Nous sommes plus empathiques, car nous sommes tous plus au moins dans la même situation : confinés et vulnérables. 

Donc, nous sommes capables de passer facilement de la réunionite à la réunion utile et performante. Une fois de retour à la normalité, obligeons-nous à appliquer cette nouvelle qualité de réunions également en présentiel et d’en faire notre nouvelle routine. 

On gagnera alors pas mal de temps pour prendre plus souvent un peu de hauteur pour élaborer une nouvelle stratégie…. Ou prendre un café avec nos collègues. 


Par votre Learn Coach Petra Bleschke