Les niveaux de maturité d’une équipe

Telle une jeune pousse, vous voyez vos équipes passer à travers différentes phases de maturité. Nous avons identifié pour vous 4 étapes de maturité d’une équipe. Une équipe peut passer à travers ces étapes de nombreuse fois avant de devenir opérationnelle.

 

La phase de formation de l’équipe

Durant cette phase l’équipe est nouvelle et les membres ne se connaissent pas les uns les autres. L’équipe prend note des opportunités et des défis communs pour la première fois, accepte les objectifs et commence à s’attaquer aux tâches. Durant cette phase une certaine excitation peut prendre place au sein du groupe, incitant les participants à se concentrer sur eux même. L’environnement peu également jouer un rôle important sur la modélisation des comportements à ce stade précoce de rencontre entre individus. La discussion porte de plus en plus sur le contenu des actions à mener que sur les individus eux même pour venir introduire la prochaine étape : La prise d’assaut.

 

La prise d’assaut

C’est à ce moment du développement de l’équipe que le groupe commence à s’affirmer et à gagner la confiance de chacun. Durant cette étape, des conflits peuvent subvenir à cause de la façon dont les opinions de chacun sont exprimées. Le pouvoir et le statut des membres est ainsi attribué. L’équipe se familiarise à ce moment avec les styles de travail de chaque individu et comprend ce que signifie travailler en ensemble. Les membres du groupe identifient également les différentes hiérarchies de statut des postes auxquels ils ont été affectés par le superviseur. À ce stade malgré une atmosphère positive et polie, les participants éprouvent divers degrés d’excitation, d’empressement et de positivité. Certain peuvent éprouver des sentiments de suspicion, de peur et d’anxiété.

 

Le stade du groupe

Cette étape est caractérisée par une confiance qui s’installe. Les membres du groupe passent outre leur différence et commencent à connaitre les faiblesses et les forces de chacun. A ce stade, les participants prennent leur responsabilité : c’est la naissance d’une ambition pour le succès des tâches à accomplir. Une fois les objectifs en vue, il est plus simple de mettre de côté les différences de points de vue.

 

L’équipe performante

À ce stade, la confiance est installée. Les membres de l’équipe sont désormais compétents, autonome et capable de gérer des processus de décision sans le superviseur. Des dissensions peuvent être attendu et autorisée tant quelle sont canalisée par des moyens et des règles acceptées par l’équipe. Durant cette phase, le superviseur est presque toujours présent pour conduire les meetings mais c’est l’équipe qui tranchera sur la majeure partie des décisions. Même les équipes les plus performante reviendrons a des étapes antérieure.

 

Par Samuel Pierrisnard

 

 

 

 

Cet article vous intéresse ? Abonnez-vous à notre série Momentum & Momentum Coaching